Projet

Projet d'appui à la petite irrigation locale

État: 

En cours

Logo: 

Le PAPIL vise à promouvoir la petite irrigation à l’échelon local, par le biais des communautés rurales et groupements de producteurs qui seront les acteurs directs des opérations, et qui seront appuyés dans la mise en œuvre de l’exécution. Le projet concerne 8 départements des régions de Fatick, Kolda,Tambacounda et Kédougou. Il a pour objectif, selon une démarche de planification participative, la mise en valeur de plus de 120 petits ouvrages et aménagements de maîtrise des eaux de ruissellement (micro-barrages, seuils, surcreusement de mares, bas-fonds, micro-périmètres, etc.), la régénération de terres dégradées sur plus de 2.000 ha, et l’amélioration des conditions de vie des populations des 87 communautés rurales concernées.

Le projet s’inscrit dans le cadre de la politique agricole et de la lettre de politique de développement rural décentralisé qui vise à contribuer à réduire la pauvreté en milieu rural. Il s’intègre parfaitement dans la stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP) du Gouvernement qui vise à accroître les revenus et à renforcer le capital humain, et dans la stratégie de la BAD (DSP) qui a ciblé parmi les priorités la maîtrise de l’eau et les infrastructures rurales. La dégradation des terres et la vulnérabilité des exploitations familiales aux aléas climatiques imposent la mise en œuvre d’actions fortes pour une meilleure valorisation des eaux de ruissellement. Un accent tout particulier est mis sur l’intégration de la démarche « petite irrigation » dans le processus de décentralisation en cours au niveau des communautés rurales. Le projet se propose d’appuyer les initiatives à la base, en matière de maîtrise des eaux de surface, exprimées dans les plans locaux de développement. Il entend sécuriser les activités agricoles et pastorales pour une plus grande sécurité alimentaire et lutter contre l’extrême pauvreté qui touche le monde rural.

Dernières actualités

Saly, 02 octobre - Des experts de la décentralisation et techniciens de l’Agence de Développement

Plan Sénégal Emergent

PSE
L’ambition de l’Etat du Sénégal est de favoriser une croissance économique à fort impact sur le développement humain. Pour ce faire, il s’agira de consolider les acquis, notamment en matière de gouvernance démocratique, et de recentrer les priorités dans la perspective de garantir durablement la stabilité économique, politique et sociale.

Acte III

Acte III
La vision du Chef de l’Etat, qui guide la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation, est d’« organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable à l’horizon 2022 ». A cet égard, l’objectif général consiste à élaborer une nouvelle politique nationale de décentralisation qui permet d’asseoir des territoires viables et compétitifs, porteurs d’un développement durable.

ONDDL 

ONDDL
L'observatoire national de la décentralisation et du développement local offre aux différentes parties prenantes au développement local, une plateforme d’échanges, de surveillance et de réflexion multi-acteurs. L’objectif de cet Observatoire est de fournir aux différents acteurs, un véritable outil d’aide à la décision, à l’élaboration, à la mise en œuvre, ainsi qu’à l’évaluation et à la capitalisation des projets et programmes porteurs de croissance économique et de développement local.

République du Sénégal

Coat
Le Sénégal se situe à l'avancée la plus occidentale du continent africain dans l'Océan Atlantique, au confluent de l'Europe, de l'Afrique et des Amériques, et à un carrefour de grandes routes maritimes et aériennes.