Mot du Directeur Général

DG

La décentralisation et le développement local ont pris un nouvel envol, au Sénégal, avec l’entrée en vigueur, en 2013 de l’Acte III de la décentralisation. Cette réforme qui donne une plus grande autonomie aux Collectivités locales (Départements/Villes et Communes) ambitionne de bâtir le pays à partir de la valorisation des potentialités de chaque territoire, dans une démarche multi-acteurs et multi-niveaux. Elle incarne ainsi, une rupture pour le renforcement et l’approfondissement de la décentralisation, adossée à une politique d’aménagement du territoire rénovée.

En outre, elle fait des collectivités locales, de véritables cadres de conception, de programmation et de mise en œuvre des actions de développement économique, social et environnemental d’intérêt local (article 3 de la Loi n° 2013-10 du 28 décembre 2013 portant Code général des Collectivités locales). Articulée au Plan Sénégal Émergent (PSE), seul référentiel de la politique de développement économique et social, sa mise en œuvre est portée par le Ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire (MGLDAT). L’Agence de Développement local (ADL), démembrement dudit Ministère, inscrit ses actions dans ce cadre global.

C’est ainsi qu’elle a élaboré un plan stratégique traduit en portefeuille de projets et programmes, conçu de façon participative pour accompagner les Collectivités locales dans leurs actions de développement économique et social. Parallèlement à l’exécution des projets dudit portefeuille, d’importants chantiers sont ouverts. Parmi ceux-ci, la construction d’un indice composite de mesure du niveau de développement des collectivités locales dénommé Indice de Développement Local (IDL), la mise en place d’un outil de maîtrise de l’information territoriale à travers l’Observatoire National de la Décentralisation et du Développement local (ONDDL).

En outre, le processus de suivi de l’utilisation des fonds transférés par l’Etat aux collectivités locales (FDD, FECL et BCI décentralisé) est entamé. Il s’agit in fine, de mettre à la disposition du Conseil national de Développement des Collectivités locales (CNDCL), un outil d’aide à la décision en matière de répartition desdits fonds.

Autres chantiers non moins importants, ceux liés à la promotion du développement économique local, la lutte contre le chômage et la pauvreté avec comme stratégie, la mise en avant du leadership des collectivités locales. Les projets de Bourses Territoriales pour un Sénégal Émergent (BT/PSE) et de mise en place de Plateformes de Valorisation des Ressources et Potentialités locales (PVRPL) initiés entrent dans ce cadre. A cela, s’ajoutent les initiatives en matière de promotion de stratégies de financement des projets d’investissement des collectivités locales, le renforcement de capacités des Elus et acteurs locaux (formation, mise à disposition d’outils de gestion, etc.).

Le présent portail se veut l’écho de toutes ces initiatives en faveur des Collectivités locales du Sénégal. C’est un outil de communication, de partage d’informations et d’échanges avec tous les acteurs et partenaires de la décentralisation et du développement local.

Evidemment, ces actions ne sauraient être conduites à terme sans l’accompagnement diligent des Ministères de tutelle (MGLDAT, MEFP) et leurs services, sans les orientations stratégiques du Conseil de Surveillance de l’Agence, mais également le concours précieux des acteurs et partenaires du secteur de la décentralisation et du développement local : Elus locaux et Associations d’Elus, services techniques déconcentrés et décentralisés, Partenaires Techniques et Financiers. Parmi ceux-ci, il me plaît de citer, les ARD, les Gouvernances et Préfectures, la GIZ/PRODDEL, Lux Dev, l’UNICEF, le CEPOD, Lead Afrique francophone, l'ADIE, Enda Energie, Enda Ecopop, ANSD, 2CD, Indocorp Sénégal, etc...

C’est le lieu d’exprimer toute ma gratitude et ma reconnaissance à tous ces partenaires qui ont compris notre volonté de travailler en parfaite synergie pour l’atteinte des objectifs assignés à l’Agence. Enfin, j’en appelle à la mobilisation de tous, à la participation de tous les militants de la décentralisation et du développement local, afin de permettre à l’ADL de contribuer davantage à la construction d’un Sénégal Émergent.

Malal CAMARA

Dernières actualités

Après Kaolack, le Conseil départemental de Foundiougne a abrité ce samedi 17 j

Les jeunes porteurs de projets dans le département de Kaolack vont bientôt voir leur rêve se trad

Plan Sénégal Emergent

PSE
L’ambition de l’Etat du Sénégal est de favoriser une croissance économique à fort impact sur le développement humain. Pour ce faire, il s’agira de consolider les acquis, notamment en matière de gouvernance démocratique, et de recentrer les priorités dans la perspective de garantir durablement la stabilité économique, politique et sociale.

Acte III

Acte III
La vision du Chef de l’Etat, qui guide la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation, est d’« organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable à l’horizon 2022 ». A cet égard, l’objectif général consiste à élaborer une nouvelle politique nationale de décentralisation qui permet d’asseoir des territoires viables et compétitifs, porteurs d’un développement durable.

ONDDL 

ONDDL
L'observatoire national de la décentralisation et du développement local offre aux différentes parties prenantes au développement local, une plateforme d’échanges, de surveillance et de réflexion multi-acteurs. L’objectif de cet Observatoire est de fournir aux différents acteurs, un véritable outil d’aide à la décision, à l’élaboration, à la mise en œuvre, ainsi qu’à l’évaluation et à la capitalisation des projets et programmes porteurs de croissance économique et de développement local.

République du Sénégal

Coat
Le Sénégal se situe à l'avancée la plus occidentale du continent africain dans l'Océan Atlantique, au confluent de l'Europe, de l'Afrique et des Amériques, et à un carrefour de grandes routes maritimes et aériennes.