Actualité

Utilisation des fonds transférés : le rapport de suivi présenté aux acteurs dans les prochains jours

Rapport

Le rapport de suivi de l’utilisation des fonds transférés aux collectivités locales sera présenté aux différents acteurs et partenaires de la décentralisation pour sa validation dans les prochains jours au cours d’un atelier, sous la présidence de M. Abdoulaye Diouf SARR, Ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire (MGLDAT). L’annonce a été faite ce vendredi 12 mai 2017 par Monsieur Alassane NDOUR, Secrétaire général de l’ADL, à l’occasion de la clôture de la rencontre de finalisation pré-rapport.

Pendant deux jours l’Inspection des Affaires locales, la Direction des Collectivités locales, la Direction de l’Appui au Développement local, l’Union des Associations d’Elus locaux et l’équipe de l’ADL se sont penchées sur ce pré rapport pour son amélioration, sous la présidence de Mamadou Moustapha DIOP, Inspecteur des Affaires locales. Ce document fait l’état des lieux de l’allocation et de l’exécution des ressources allouées aux collectivités locales pour l’exercice 2014, année repère de démarrage des nouvelles collectivités locales issues de l’Acte III de la Décentralisation. L’étude a porté sur 125 collectivités locales réparties entre les ordres et catégories de collectivités locales, sur l’étendue du territoire national. Au regard des nombreuses constatations faites sur l’utilisation du Fonds de Dotation de la Décentralisation, du Fonds d'Equipement des Collectivités locales et des ressources propres aux collectivités locales, d’importantes recommandations ont été adressées aux Exécutifs locaux et à leurs associations, au Ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, au Ministère de l’Economie et des Finances et du Plan ainsi qu’aux partenaires techniques et financiers.

M. NDOUR a magnifié l’engagement des différentes parties prenantes à la rédaction de ce rapport. Selon lui cette démarche doit être mise en avant pour l’ensemble des  travaux de production dans le département ministériel. Il a salué la qualité du document mais prévient, comme toute production scientifique, qu’il faudrait s’attendre à des observations qui contribueront certainement à améliorer le document.

Représentant l’Union des Associations d’Elus locaux au comité restreint chargé de finaliser le rapport, Monsieur Ibrahima DJITTE, par ailleurs Maire de la commune de Dioudoubou estime que le travail abattu durant ces deux jours est  la continuité de l’atelier de production du pré rapport organisé  à Saly du 12 au 15 avril. Il considère que l’essentiel du travail a déjà été fait par l’équipe de l’ADL. « Nous avons travaillé dans un esprit convivial et avons apporté quelques améliorations et précisions au document. Ce rapport est conforme à la mission assignée à l’ADL. Ce document va certainement constituer un exemple et nous souhaitons que les autorités en face bon usage » a-t-il ajouté.

Dans le cadre de l’élaboration de ce rapport, les données ont été collectées et traitées par des agents de l’ADL sous la supervision de M. Lamine SARR, Directeur de la Promotion du Développement territorial. Un travail qui requiert non seulement de la compétence, mais aussi de la générosité intellectuelle et de la disponibilité. Ce qu’ont fait montre l’équipe technique composée de Messieurs Babacar THIAM et Charles Auguste DIATTA qui ont mené l’essentiel des travaux de collecte et de traitement  des données.

« La production de ce document est une mission régalienne de l’Agence, qui doit faire partie de nos occupations quotidiennes, raison pour laquelle j’ai choisi de faire le travail à l’interne en rapport avec les parties prenantes plutôt que de l’externaliser pour engager  un consultant » a précisé Monsieur SARR, avant d’ajouter que le champ de la décentralisation est assez vaste et que les techniciens ne peuvent pas faire grand-chose sans la collaboration étroite des élus et vice versa. Il a tenu également à remercier les directeurs des structures ci-dessus énumérés qui ont à disposition des agents, mais également la coopération luxembourgeoise à travers le programme SEN 029 et le SAGE du MGLDAT pour leur appui au cours de l’atelier de production du pré-rapport.

Pour rappel, conformément à ses missions, l’ADL assure, en relation avec les acteurs concernés, le suivi-évaluation du Fonds de Dotation de la Décentralisation, du Fonds d'Equipement des Collectivités locales et de l'utilisation des ressources internes de l’exécution du Budget Consolide d'Investissement et d'autres fonds concernant les collectivités locales.

Dernières actualités

L’Agence de Développement Local  (ADL) a démarré ce jeudi à Ziguinchor une série d’ateliers de re

Après Kaolack, le Conseil départemental de Foundiougne a abrité ce samedi 17 j

Plan Sénégal Emergent

PSE
L’ambition de l’Etat du Sénégal est de favoriser une croissance économique à fort impact sur le développement humain. Pour ce faire, il s’agira de consolider les acquis, notamment en matière de gouvernance démocratique, et de recentrer les priorités dans la perspective de garantir durablement la stabilité économique, politique et sociale.

Acte III

Acte III
La vision du Chef de l’Etat, qui guide la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation, est d’« organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable à l’horizon 2022 ». A cet égard, l’objectif général consiste à élaborer une nouvelle politique nationale de décentralisation qui permet d’asseoir des territoires viables et compétitifs, porteurs d’un développement durable.

ONDDL 

ONDDL
L'observatoire national de la décentralisation et du développement local offre aux différentes parties prenantes au développement local, une plateforme d’échanges, de surveillance et de réflexion multi-acteurs. L’objectif de cet Observatoire est de fournir aux différents acteurs, un véritable outil d’aide à la décision, à l’élaboration, à la mise en œuvre, ainsi qu’à l’évaluation et à la capitalisation des projets et programmes porteurs de croissance économique et de développement local.

République du Sénégal

Coat
Le Sénégal se situe à l'avancée la plus occidentale du continent africain dans l'Océan Atlantique, au confluent de l'Europe, de l'Afrique et des Amériques, et à un carrefour de grandes routes maritimes et aériennes.