Actualité

DYNAMISATION DE L’ECONOMIE LOCALE : L’ADL octroie des bourses territoriales acteurs locaux

Après Kaolack, le Conseil départemental de Foundiougne a abrité ce samedi 17 juin 2017, la cérémonie de lancement du Projet « Bourses Territoriales pour un Sénégal Emergent » dans le département. Une cérémonie marquée par la signature d’une convention entre le Directeur de l’Agence de Développement local, M. Malal CAMARA, le Président du Conseil départemental de Foundiougne, M. Moustapha Mbaye et M. Waly Ndour, Directeur du Bureau régional du Crédit mutuel sénégalais de Kaolack. Signature tenue en présence des conseillers départementaux parmi lesquels M. Abdou Latif Coulibaly, par ailleurs Secrétaire général du Gouvernement qui a salué l’initiative et encouragé l’ADL dans cette démarche de promotion du développement économique local.

Le projet BT/PSE initié par l’ADL vise promouvoir le leadership des collectivités locales, l’auto-emploi chez les jeunes et les femmes, réduire la pauvreté, l’exode et l’émigration clandestine. Selon le Directeur général de l’Adl, Malal Camara, l’objectif à travers ce projet est d’accompagner les porteurs de projets, qu’ils soient individuels ou collectifs. A l’en croire, ce sera un projet qui va financer les acteurs locaux, dynamiser l’économie locale et favoriser l’animation économique du département de Foundiougne. Se prononçant sur le financement du projet M. Camara a estimé que l’ADL et le Conseil départemental assurent une part du financement, en octroyant au porteur sélectionnés une bourse qui permet de lever les fonds auprès de la mutuelle à un taux préférentiel de 10% bonifié à hauteur de 2% par le FONGIP. Quant aux Communes, au nombre de 17 dans ce département, elles sont positionnées dans la mobilisation de l’apport personnel exigé au porteur de projet par l’institution financière partenaires. Selon le patron de l’ADL, toutes les personnes vivant dans le département et économiquement actives peuvent bénéficier du projet, à l’exception des fonctionnaires et salariés, des conseillers départementaux et municipaux, des personnes ayant des antécédents malheureux avec les institutions financières partenaires.

A cette occasion, le  Président du Conseil départemental Moustapha Mbaye, pour sa part s’est félicité du démarrage du projet BT/PSE dans sa collectivité locale. Selon lui, l’ADL accompagne le Départemental de Foundiougne depuis l’installation du Conseil. « L’ADL nous a toujours soutenu, dans la formation des membres du Conseil, comme dans l’exécution de certains projets. L’ADL est notre premier partenaire. A l’image de plusieurs conseils départementaux, notamment ceux des Pôles Sine Saloum et Casamance, c’est elle qui a entièrement équipé la salle de conférence en matériel informatique dans le cadre du Programme d’appui à la modernisation de la gouvernance territoriale (Pagot) » a laissé entendre M. Mbaye.

Selon le Directeur du Bureau régional de Kaolack du Cms, Waly Ndour, le CMS, principal partenaire financier du projet, a pris l’engagement d’activer tous les leviers pour satisfaire l’ensemble des bénéficiaires.  A l’en croire, un partenariat similaire avait déjà démarré avec l’ex- Conseil régional de Fatick. C’est pourquoi, le Cms a pensé poursuivre la collaboration avec les collectivités locales.  Pour M. Ndour,  ce qui est important, dans le cadre de ce projet, c’est que les premiers bénéficiaires puissent rembourser pour que d’autres porteurs de projets puissent également tirer profit du projet.

Pour rappel, ce projet capitalise l’expérience des Bourses tremplin pour l’Emploi initié par l’ex-Conseil régional de Fatick en partenariat avec la Région Poitou Charentes (France), mais également la démarche de responsabilisation des Exécutifs et acteurs locaux dans la promotion du développement économique local expérimentée par le Programme francophone d’appui au développement économique local (PROFADEL/OIF). Il s’inspire également de la politique distributive des fruits de la croissance initiée par le Chef de l’Etat à travers les Bourses de sécurité familiale. Basé sur le partenariat public privé au niveau local, sur la synergie entre acteurs étatiques et non étatique, il se veut une contribution à la politique de territorialisation des politiques publiques prônée par l’Acte III de la Décentralisation et à la réussite du Plan Sénégal émergent dans les territoires.Après Kaolack, le Conseil départemental de Foundiougne a abrité ce samedi 17 juin 2017, la cérémonie de lancement du Projet « Bourses Territoriales pour un Sénégal Emergent » dans le département. Une cérémonie marquée par la signature d’une convention entre le Directeur de l’Agence de Développement local, M. Malal CAMARA, le Président du Conseil départemental de Foundiougne, M. Moustapha Mbaye et M. Waly Ndour, Directeur du Bureau régional du Crédit mutuel sénégalais de Kaolack. Signature tenue en présence des conseillers départementaux parmi lesquels M. Abdou Latif Coulibaly, par ailleurs Secrétaire général du Gouvernement qui a salué l’initiative et encouragé l’ADL dans cette démarche de promotion du développement économique local.

Le projet BT/PSE initié par l’ADL vise promouvoir le leadership des collectivités locales, l’auto-emploi chez les jeunes et les femmes, réduire la pauvreté, l’exode et l’émigration clandestine. Selon le Directeur général de l’Adl, Malal Camara, l’objectif à travers ce projet est d’accompagner les porteurs de projets, qu’ils soient individuels ou collectifs. A l’en croire, ce sera un projet qui va financer les acteurs locaux, dynamiser l’économie locale et favoriser l’animation économique du département de Foundiougne. Se prononçant sur le financement du projet M. Camara a estimé que l’ADL et le Conseil départemental assurent une part du financement, en octroyant au porteur sélectionnés une bourse qui permet de lever les fonds auprès de la mutuelle à un taux préférentiel de 10% bonifié à hauteur de 2% par le FONGIP. Quant aux Communes, au nombre de 17 dans ce département, elles sont positionnées dans la mobilisation de l’apport personnel exigé au porteur de projet par l’institution financière partenaires. Selon le patron de l’ADL, toutes les personnes vivant dans le département et économiquement actives peuvent bénéficier du projet, à l’exception des fonctionnaires et salariés, des conseillers départementaux et municipaux, des personnes ayant des antécédents malheureux avec les institutions financières partenaires.

A cette occasion, le  Président du Conseil départemental Moustapha Mbaye, pour sa part s’est félicité du démarrage du projet BT/PSE dans sa collectivité locale. Selon lui, l’ADL accompagne le Départemental de Foundiougne depuis l’installation du Conseil. « L’ADL nous a toujours soutenu, dans la formation des membres du Conseil, comme dans l’exécution de certains projets. L’ADL est notre premier partenaire. A l’image de plusieurs conseils départementaux, notamment ceux des Pôles Sine Saloum et Casamance, c’est elle qui a entièrement équipé la salle de conférence en matériel informatique dans le cadre du Programme d’appui à la modernisation de la gouvernance territoriale (Pagot) » a laissé entendre M. Mbaye.

Selon le Directeur du Bureau régional de Kaolack du Cms, Waly Ndour, le CMS, principal partenaire financier du projet, a pris l’engagement d’activer tous les leviers pour satisfaire l’ensemble des bénéficiaires.  A l’en croire, un partenariat similaire avait déjà démarré avec l’ex- Conseil régional de Fatick. C’est pourquoi, le Cms a pensé poursuivre la collaboration avec les collectivités locales.  Pour M. Ndour,  ce qui est important, dans le cadre de ce projet, c’est que les premiers bénéficiaires puissent rembourser pour que d’autres porteurs de projets puissent également tirer profit du projet.

Pour rappel, ce projet capitalise l’expérience des Bourses tremplin pour l’Emploi initié par l’ex-Conseil régional de Fatick en partenariat avec la Région Poitou Charentes (France), mais également la démarche de responsabilisation des Exécutifs et acteurs locaux dans la promotion du développement économique local expérimentée par le Programme francophone d’appui au développement économique local (PROFADEL/OIF). Il s’inspire également de la politique distributive des fruits de la croissance initiée par le Chef de l’Etat à travers les Bourses de sécurité familiale. Basé sur le partenariat public privé au niveau local, sur la synergie entre acteurs étatiques et non étatique, il se veut une contribution à la politique de territorialisation des politiques publiques prônée par l’Acte III de la Décentralisation et à la réussite du Plan Sénégal émergent dans les territoires.

Dernières actualités

Après Kaolack, le Conseil départemental de Foundiougne a abrité ce samedi 17 j

Les jeunes porteurs de projets dans le département de Kaolack vont bientôt voir leur rêve se trad

Plan Sénégal Emergent

PSE
L’ambition de l’Etat du Sénégal est de favoriser une croissance économique à fort impact sur le développement humain. Pour ce faire, il s’agira de consolider les acquis, notamment en matière de gouvernance démocratique, et de recentrer les priorités dans la perspective de garantir durablement la stabilité économique, politique et sociale.

Acte III

Acte III
La vision du Chef de l’Etat, qui guide la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation, est d’« organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable à l’horizon 2022 ». A cet égard, l’objectif général consiste à élaborer une nouvelle politique nationale de décentralisation qui permet d’asseoir des territoires viables et compétitifs, porteurs d’un développement durable.

ONDDL 

ONDDL
L'observatoire national de la décentralisation et du développement local offre aux différentes parties prenantes au développement local, une plateforme d’échanges, de surveillance et de réflexion multi-acteurs. L’objectif de cet Observatoire est de fournir aux différents acteurs, un véritable outil d’aide à la décision, à l’élaboration, à la mise en œuvre, ainsi qu’à l’évaluation et à la capitalisation des projets et programmes porteurs de croissance économique et de développement local.

République du Sénégal

Coat
Le Sénégal se situe à l'avancée la plus occidentale du continent africain dans l'Océan Atlantique, au confluent de l'Europe, de l'Afrique et des Amériques, et à un carrefour de grandes routes maritimes et aériennes.